A Bangkok en moto…

Pour plonger au cœur des problèmes que rencontrent les grandes villes aujourd’hui, Erla Zwingle, l’auteur de l’article« Mégalopoles », n’a pas hésité à se jeter au beau milieu de la circulation avec une patrouille de surveillance de la sécurité routière à Bangkok. Alors que dans la capitale thaïe les patrouilles de la route sont armées (ci-contre), à Lagos, le terme « armement» est relatif. « Je me souviens des nombreuses choses à la fois désespérées et incroyables que j’ai vues à Lagos, explique Erla. La première qui me vient à l’esprit, cc sont les arcs et les flèches. » En effet, à cause d’un nombre insuffisant de policiers, des hommes ont mis sur pied une patrouille de volontaires dans leur quartier. En rentrant du travail, le soir, ils sillonnent les rues – avec des arcs et des flèches. Les revolvers sont disponibles sur le marché, mais trop chers, et même les vrais policiers doivent acheter leurs armes eux-mêmes.

Erla, qui a grandi dans de petites villes bien loin des mégalopoles d’aujourd’hui, a pourtant constaté un point commun entre les deux univers: la possibilité de faire des rencontres fortuites. Dans une rue de Bangkok, elle a ainsi croisé une femme qu’elle avait interviewée quelques jours plus tôt. « Ça m’a fait un effet fantastique de tomber sur quelqu’un que je connaissais, dans cette ville de 10 millions d’habitants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>