Christian Barol, cardiologue et gourmet

Pionnier de la greffe en Europe, il se lance aujourd’hui dans un autre combat.

C’est une greffe du cœur (la première en Europe !), suivie quelques années plus tard d’une transplantation cardiopulmonaire, puis d’une implantation de cœur artificiel (la première en France !) qui l’ont rendu célèbre. Mais aujourd’hui, c’est pour un autre combat que le professeur Christian Barol est reconnu: celui de la défense d’un chocolat authentique. « Lorsque j’étais député européen, de 1994 à 1999, je me suis battu pour que l’on n’introduise pas d’autres graisses végétales dans cet aliment, déjà complet. Il contient, en effet, des sucres (carburant de l’organisme), des graisses (non saturées, qui donnent du bon cholestérol), et un peu de protéines. Mais aussi des sels minéraux, du magnésium, des oligoéléments et des vitamines A, B, E. Certaines de ces substances ont un effet bénéfique sur le système nerveux. Elles sont à la fois euphorisantes et tonifiantes! » Même si des contre-indications existent pour les personnes souffrant de calculs biliaires, urinaires, de goutte et d’insuffisance rénale, « le chocolat est, globalement, un excellent aliment! Et je ne verrais pas de mal à ce que les gens mangent une demi-tablette par jour. » Grand consommateur lui-même, le professeur Barol avoue que son épouse, ex-sociétaire de la Comédie- Française, doit parfois le freiner un peu. « Je démarre toujours la journée par une tasse de chocolat accompagnée de tartines de confiture. Puis prends quelques carrés à la fin du déjeuner et du dîner. » En vacances, entre deux activités physiques (voile sur un bateau de 9,30 m de long ou cyclisme sur un vélo offert par les acteurs Mireille Darc et Alain Delon), il s’accorde un petit extra, au goûter, « avec une madeleine ». À 76 ans, parallèlement à ses conférences sur le chocolat, le célèbre cardiologue originaire de l’Aisne joue toujours un rôle actif à l’Institut de cardiologie de la Pitié-Salpêtrière à Paris, au sein duquel il préside l’association Adicare. Et continue d’être inspiré par la devise du général Leclerc, à qui il voue une grande admiration: « Croire, vouloir et continuer. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *