Contrainte par corps

Contrainte par corpsElles sont jeunes, jolies et sexy, ces détenues d’une prison perdue dans un pays lointain et ensoleillé qui pourrait être la Turquie. Il y a Marianne Basler, Catherine Wilkening, Lisette Malidor, Tanya Lopert, Caroline Sihol, Anne Jousset, Annick Blancheteau, etc. Et, dans ce lieu de détention très clean et même design, qui ressemble plus à un gynécée du Club Méditerranée qu’à une prison de femmes, le macho répressif de service, c’est Vittorio Mezziogiorno. Ces dames entre elles se promènent seins à l’air, tentent des amours saphiques, se crêpent le chignon et même se bagarrent comme des petits mecs (se griffent et se tirent les cheveux). Mouais 111 paraît que l’histoire est authentique, vécue par Loulaloanne qui, pour s’être exposée à moitié nue pendant des vacances en Orient, a été sévèrement condamnée par la justice locale et est restée des mois emprisonnée. Serge Leroy accumule les poncifs sur les prisons de femmes et s’offre son petit «Midnight express» au féminin. Hélas, il n’est pas Alan Parker.Un film ridicule, même si on regarde avec amusement, étonnement et sans ennui, cet étalage de corps féminins.

Freddy 4

Freddy 4Les aventures de Freddy Krueger, le tueur monstrueux des «Griffes de la nuit», se poursuivent pour la plus grande joie deses fans dans ce quatrième épisode (également baptisé «Le cauchemar de Freddy» lors de sa sortie en salles), qui fait suite à «La revanche de Freddy» et «Freddy 3». Superstar des psychopathes, croquemitaine N° 1 des petits Américains, Freddy (Robert Englund) est toujours aussi séduisant sous son maquillage sanguinolent et son chapeau à larges bords. Le film commence très fort avec la «reconstitution» d’un Freddy dont il ne restait que les cendres, puis le facétieux tueur jouera mille tours pendables aux adolescents de Elm Street. Dormir dans un water bed devient une expérience aussi traumatisante que de déguster une pizza. Décidément, ce quatrième épisode, avec sa débauche d’effets spéciaux plus délirants les uns que les autres, est tout aussi fou que les précédents, peut-être même plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>