Mes petites infos et remarques sur la loi Malraux

  • Les intermédiaires

Banque privées, conseillers en gestion de patrimoine.

immobilier

  • Fiscalité

Réduction d’impôt sur le revenu égale à 36% (secteur sauvegardé  et quartier ancien dégradé et quartier ancien dégradé) ou 27% (aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine) du coût  des travaux, dans la limite de 100.000€ par an, pendant quatre ans (en 2012, ces taux seront ramenés à 32% et à 24%).

 

  • Sa place dans mon patrimoine

Pour les investisseurs propriétaires de leur résidence principale, e, phase de diversification, amateurs de belles pierres, et à la recherche d’une réduction d’impôt conséquente.

 

  • Bilan

« Avec le remplacement d’un dispositif de déduction fiscale illimité par une réduction d’impôt plafonnée, la nature du marché et la typologie des actifs sont en train de changer ; les opérations Malraux se recentrent sur des immeubles de logement de taille plus modeste, dans des villes moyennes à grandes ; le temps où on pouvait grâce à ce dispositif financer la rénovation d’un hôtel particulier à Paris est révolu » explique Jean Christophe Ginet, directeur de la gestion immobilière de 123 Venture.

 

  • Perspectives d’évolution

Contrairement à la réduction d’impôt Scellier dont les taux sont  revus à la baisse chaque année ou presque, le régime Malraux est plus stable et offre une meilleure visibilité à long terme, même s’il va subir le rabot de 10%.

 

Mon premier conseil

« Si vous investissez  en direct, il faut faire attention à ce que le prix de revient de l’immeuble, c’est-à-dire le coût du foncier plus celui des travaux, ne dépasse pas le prix du neuf » conseille Sébastien Le Goascoz, directeur produits du groupe lzimmo. Il faut sélectionner une ville ayant un marché locatif profond ou, à défaut, investir par le biais d’une SCPI Malraux qui va répartir ses investissements sur plusieurs immeubles et dans plusieurs villes différentes. Attention, il faut avoir à l’esprit que pour bénéficier à plein de la réduction d’impôt pour 100.000€ de travaux investis, il faut avoir au moins 300.000€ de revenus et ne pas profiter d’autres réductions d’impôt, sinon l’avantage sera rogné par le plafonnement des niches fiscales.

 

Mon deuxième conseil

Douze Sofica ont été agréées mi-octobre, pour un montant total de 63,07 millions d’euros.

Certains sites Internet ont déjà épuisé l’enveloppe de souscription qui leur était allouée sur certaines Sofica (A+Image 4, B Media Kids 2011, B Media Export 2011). Les Sofica sont parmi les placements qui offrent le plus fort taux de réduction d’impôt.

Mais en contrepartie, elles comportent un risque élevé de perte, n’offrent aucune liquidité (il n’y a pas de marché secondaire) et ne garantissent plus aux porteurs le remboursement d’une partie de leur apport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>